Prince et Petit Steve

14.

« Puis il sortait du ring et Prince et Petit Steve boxaient avec les indigènes: des Portoricains pour la plupart, mais aussi d’un groupe de Polonais et d’Irlandais affûtés comme des rasoirs, venus de Bayonne : une équipe de Blancs efflanqués, blonds comme les blés, méchants comme des teignes, entre les cordes. Ils étaient patronnés par un entraîneur couperosé en blouson rockabilly bleu électrique, ancien espoir des mi-lourds — Dessaignes n’avait jamais vu personne trimballer sa bedaine avec tant d’élégance. Et les Renegades en faisaient baver à tout le monde, démontrant la science de Big Steve : sans ring et quasiment sans matériel, largué dans un sous-sol obscur, ils apprenaient la guérilla, la guerre de positions, l’offensive, la contre-guérilla, la défense et l’embuscade. »boxing030207nj-089

(photos © Sriantha Walpola)

Publicités

3 commentaires

  1. Pas beaucoup d’espace mais bien agencé…quelle belle détermination !

  2. C’est la plus belle qualité des Renegades !

  3. thats my home i like this picture.


Comments RSS TrackBack Identifier URI

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s