gangs

18.

Aux abords des derniers cercles de la damnation, au bout de la ligne de bus, les gangs tiraient à vue sur toutes les taches du paysage, sans discrimination. Ils flinguaient les leurs aussi, mais ils avaient des raisons pour ça.

Publicités