Brighton Beach

8.
« Les compagnies pâquerettes ou daisies, — ainsi baptisées parce qu’elles ne fleurissaient que pour disparaître aussi vite — avaient été une des principales ressources des groupes criminels russes en Amérique au début des années 1990 : elles distribuaient le pétrole au détail sans payer les taxes, et elles étaient dissoutes avant d’être poursuivies. nycs_bmt_brighton_beachIvankov, criminel renommé, connu et redouté dans les rues de Brighton Beach, Brooklyn, sous le nom de Grand-Père, avait été pincé en 1995 dans une affaire d’extorsion, mais il avait constitué la fortune américaine du gang sur la fraude au pétrole. Cette entreprise avait été menée à bien avec la complicité de quatre des cinq Familles new-yorkaises de la Mafia italo-américaine qui contrôlaient les docks, et touchaient d’après des sources autorisées 2 cents par gallon d’essence, générant ainsi  plus de cent millions de dollars de revenus par an à leur profit. »

Publicités