L’auteur

boxing030207nj-092

COSMOPOLITE
Thierry Marignac, né en 1958, a traduit de l’Américain plus de quarante romans, parmi lesquels Un fils de l’Amérique (Somebody in Boots) de Nelson Algren pour les éditions du Rocher, L’homme de fer (Ironside) de Jim Thompson pour les éditions Rivages, Toxico (User) de Bruce Benderson pour les éditions Rivages, Basketball Diaries de Jim Carroll pour les éditions 10/18, Hotel des actes irrévocables (Hotel of the Irrevocable Acts) de Carl Watson pour les éditions Gallimard, etc…

AUTODIDACTE
Il est lui-même l’auteur de six romans, Fasciste (Payot 1988), Cargaison, (Le Rocher 1992), Milana (Fleuve Noir 1996), Fuyards, (Rivages/Noir, 2003), dont l’action se déroule en Russie contemporaine, et A Quai (Rivages/Noir, 2006), Renegade Boxing Club (à paraître en janvier 2009 à la Série Noire, Gallimard).
Un essai biographique: Norman Mailer, économie du machisme (Le Rocher 1990)
Il a dirigé les collections Rivages-Effroi et Payot-Suspense de 1993 à 1998.
Il est l’auteur d’un documentaire sur Norman Mailer, Publicités pour lui-même, diffusé par FR 3 le 20 janvier 1999, dans le cadre de l’émission Un siècle d’écrivains.
Récipiendaire en 1998 d’une bourse de traduction du Centre National des Lettres, pour travailler sur le recueil de Carl Watson, Sous l’empire des oiseaux, paru aux éditions Vagabonde en Janvier 2007.

PLÉNIPOTENTIAIRE
Étudiant la langue et la culture russe depuis plusieurs années, il s’est, au cours de plusieurs voyages en Russie, dont un séjour de six semaines à l’institut Pouchkine en 1999 familiarisé avec la littérature de ce pays.
Récipiendaire en 2001 d’une « Bourse Stendhal » du ministère des affaires étrangères, pour écrire un roman en Russie (région de Moscou), lors d’un séjour de deux mois du 17 mai au 17 juillet 2001. Diplômé de l’institut des Langues Orientales, département langue russe, en 2003.
Traducteur (russe-français) de « Gagnez contre la Défense Française » manuel d’échecs de Evgueni Svechnikov (Payot, 2006).
Auteur d’une intervention à la Biennal Conference on Literary Translation au Stevens Tech College ( Hoboken, New Jersey, USA) dans le cadre des « Russian-Ukrainian Studies », le 2 novembre 2002, intitulée « On Literary translation as a Narcotic ». Invité par la Fondation George Soros à Kiev en novembre 2004 pour écrire un livre-reportage sur la toxicomanie dans ce pays, il y passe trois mois, et rédige l’ouvrage prévu sous le titre  » Vint, Le roman noir des drogues en Ukraine « , Payot 2006. Depuis avril 2006, après avoir passé le concours avec succès, il est devenu traducteur free-lance pour l’UNESCO, et travaille régulièrement pour le bureau de Paris de cette institution internationale.

TrackBack Identifier URI